Pompes

Pourquoi et comment raccorder le circuit d’alarme d’une mini pompe ?

alarm pump alarme pompe sauermann

Brancher une mini pompe est on ne peut plus simple. En témoigne notre dernière vidéo de remplacement de la Si-10 Univers’L en moins d’une minute sur un Delta Pack ! Seulement voilà, il faut aussi faire attention à un détail de première importance : le raccordement du circuit d’alarme, qui permet d’éviter les mauvaises surprises.

Dans cet article, nous vous expliquons les raisons pour lesquelles ce petit branchement est d’une importance primordiale. Et nous vous aidons à faire cette manipulation déroutante, mais finalement simple à comprendre.

En quoi consiste le circuit d’alarme d’une pompe à condensats ?

L’alarme a pour but d’éviter toute accumulation excessive de condensat, pour prévenir les débordements et fuites pouvant mener à de sérieux dégâts des eaux, où même à des dégâts électriques pouvant endommager un climatiseur.

Au sein d’une mini pompe pour climatiseur, lorsque le flotteur du bloc de détection monte au-delà de son niveau maximal, il déclenche mécaniquement un système de coupe circuit qui va stopper instantanément l’alimentation de l’unité intérieure du climatiseur (le split).

Pour les chaudières, l’alarme de la pompe à réservoir ne consiste pas à couper un circuit. Elle branche au contraire un circuit d’alimentation afin de déclencher une alarme sonore ou lumineuse. Il n’est pas question ici de couper la chaudière, car son arrêt aurait des conséquences étant trop gênantes (plus d’eau chaude ni de chauffage).

  • Mini pompe pour clim : circuit d’alarme de type NC (Normaly Closed, normalement fermé), s’ouvre pour couper l’alimentation électrique de la clim.

  • Pompes pour chaudière : circuit alarme de type NO (Normaly Open, normalement ouverte), se ferme pour alimenter un circuit d’alerte visuel ou sonore.

Pump Wiring

Pourquoi installer l’alarme d’une mini pompe ?

Raccorder l’alarme d’une pompe est une précaution simple qui permet de se prémunir contre de multiples complications :

  • La pompe ne fonctionne plus : le condensat n’est donc pas évacué, mais le système d’alarme du bloc de détection fonctionnera toujours, même si la pompe n’est plus du tout alimentée.

  • La pompe est mal dimensionnée : pas assez puissante pour évacuer une trop grande quantité de condensat. La pompe évitera les complications en activant l’alarme pour stopper le flux de condensat, le temps de pomper le surplus. Pas d’illusion, il faudra remplacer cette pompe par un modèle plus adapté aux besoins, afin que le climatiseur fonctionne sans intermittence.

  • L’installation souffre d’un défaut : typiquement, il s’agit d’un problème de tube d’évacuation, qui serait bouché, encrassé, ou trop plié, empêchant le condensat de s’écouler. La pompe ne peut alors rien refouler. Tout peut arriver, jusqu’au cocon d’araignée obstruant le tuyau !

  • Les risques de responsabilité juridique : en cas de dégâts des eaux, un assureur pourrait se retourner contre un installateur s’il constate que le système d’alarme d’une pompe n’est pas branché conformément aux instructions du fabricant.

Comment brancher l’alarme d’une mini-pompe ?

Le circuit électrique d’alarme d’une pompe à condensat se situe au niveau de la phase, qui vient du câble marron "L". La pompe récupère la phase de l’unité extérieure (A/C OUT) pour s'alimenter, mais aussi pour alimenter en retour l’unité intérieure via ses câbles électriques gris (C) en arrivée et noir (NC) en retour.

Notez que malgré leur finesse apparente, ces câbles supporteront très largement la charge de puissance nécessaire pour alimenter le split intérieur, qui n’est autre qu’un gros ventilateur.
Sauermann alarm pump wiring

Sur ce schéma, le câble gris "C" est connecté à l’alimentation (phase "L" marron), et le coupe-circuit de l’alarme de la pompe se situe entre le câble d'arrivée "C" et le câble de retour "NC" qui alimente l'unité intérieure. Il est ainsi contrôlé par la position du flotteur, qui déclenche l’ouverture du circuit pour couper le courant s’il est dans sa position « Safety » haute.

Certains fabricants de climatiseurs exigent que la pompe ne soit pas alimentée sur la phase provenant de l’unité extérieure. Aucun problème ! Il suffit de l’alimenter sur un circuit indépendant, mais toujours en connectant le retour (fil noir NC) vers l'unité intérieure, afin de garder l’alarme fonctionnelle.

Dernier détail : le fil gris "C" étant la source du câble de retour "NC" vers le split, l’alimentation de l'unité intérieure est indépendante de celle de la pompe. Cette pompe reste donc toujours alimentée par la ligne d'alimentation principale « L » (câble de phase marron dédoublé vers les câbles indépendants "C" et "L"). Du coup, lorsque la pompe coupe le courant destiné à l'unité intérieure, elle assure toujours sa propre alimentation pour vider son réservoir. Une fois le réservoir vidé, le flotteur du bloc de détection redescend en position normale, refermant le circuit d’alarme, ce qui réactive l'unité intérieure.

Il n’y a donc aucune crainte à avoir quant à des faux positifs. L’alarme ne s’active que lorsqu’il y a un problème réel d’évacuation de condensat :

  • Split constamment désactivé :
    Pompe en panne ou tubes d’évacuation bouchés.

  • Split fonctionnant par intermittence :
    Pompe pas assez puissante ou tubes d’évacuation partiellement bouchés ou pliés.

Pour en savoir plus, voici le schéma complet, qui explique aussi le branchement pour les climatiseurs VRF.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.